Curieuse expression n’est-ce pas ? C’est ce que l’on dit d’une horloge déréglée. Elle daterait du XIVe siècle. A l’époque, ce sont les églises et leurs horloges qui rythment la vie des Français. A Paris, toutes les horloges ne sonnant pas les heures en même temps, c’est un effroyable tintamarre. N’y tenant plus, Charles V de France dit Charles le Sage décide alors de faire construire dans son palais une horloge sur laquelle toutes les autres horloges de Paris devront se régler. Ne trouvant pas d’artisan en France suffisamment compétent pour la bâtir, Charles V confie cette tâche à un Allemand, Henri de Vick. Ce dernier travaille huit ans durant à la confection d’une horloge sans balancier. Hélas, les résultats ne sont pas probants. Pannes et dérèglements se succèdent et ajoutent à la cacophonie ambiante. D’où l’expression « C’est l’horloge du palais » inventée par les Parisiens qui ne savent plus à quelle horloge se fier.

Plus près de nous, en ce 23 avril 2012, lendemain de premier tour à l’élection présidentielle, je suis tentée de dire qu’il n’y a pas que les horloges qui sont déréglées…

 

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :