affiche Diplomatie de Volker SchlöndorffSi la réalité historique n’est pas respectée dans le dernier film de Volker Schlöndorff, il n’en reste pas moins que Diplomatie est un film qui se laisse regarder avec grand plaisir tant ses acteurs excellent. Niels Arestrup campe ici le général Dietrich Von Choltitz, nommé par Hitler, le 7 août 1944, gouverneur du Gross Paris avec pour ordre de conserver la capitale par tous les moyens, y compris l’anéantissement de Paris. André Dussolier est, quant à lui, Raoul Nordling, diplomate suédois, qui œuvre, pendant l’insurrection parisienne d’août 1944, à la libération de prisonniers politiques en tentant de limiter les destructions dans la capitale.

La rencontre dans une suite de l’hôtel Meurice entre Von Choltitz et Nordling dans la nuit du 24 au 25 août 1944 que Volker Schlöndorff nous donne à connaître n’a jamais existé, même s’il est avéré que les deux protagonistes ont eu plusieurs conversations concernant Paris. Dans ce huis clos suffocant qui ressemble fort à une partie d’échecs, chaque partie avance ses pions. Pour Von Choltitz, ce sont les ordres qu’il a reçus d’Hitler : miner la capitale, ses ponts, ses lieux de démocratie et de culture et, symbole de l’arrogance française, la Tour Eiffel. Nordling, lui, ne répond à aucun ordre, si ce n’est à l’impératif de sauver des millions de vies humaines et la ville Lumière. Entre les deux hommes, la tension monte au rythme de l’avancement des insurgés dans Paris jusqu’au duel final.

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :