Crédit photo - Jan Schumann / Fotolia.com

Décidément, Emile Zola me donne matière à alimenter ce blog. Près de 130 ans après la parution du livre dont j’extrais cette expression (Au Bonheur des Dames toujours !), je trouve cela plutôt amusant.

Jouer de guignon signifie jouer de malchance. Et celui qui entend cette petite musique est un guignard selon le Petit Robert. A ne pas confondre avec le « petit échassier chassé pour sa chair délicate » nous apprend encore le pavé aux 60000 mots et 300 000 sens. Et si « avoir la guigne » se rapproche du sens de « jouer de guignon » aujourd’hui, il signifiait, en 1811, lorsque le terme est apparu, « loucher ». Ne dit-on d’ailleurs pas « guigner quelque chose » lorsqu’on reluque ou convoite une place ou un beau parti ?

 

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :