Crédit photo : Diane39 -Istockphoto.com
Crédit photo : Diane39 -Istockphoto.com

C’est l’actualité – la NSA écoutant les conversations des Français et, apprend-on ce matin, Angela Merkel elle-même, sans doute pour obtenir la recette du kaesekuchen –  qui m’incite à choisir cette expression aujourd’hui. J’aurais aussi pu choisir « Prendre des airs de vierges effarouchées » qui a, peu ou prou, le même sens.

C’est François… Rabelais qui l’a popularisée au XVIe siècle, avec son Gargantua. L’expression désignait les femmes – celles qui n’y touchent pas – qui jouent les prudes en société, mais qui, une fois la porte fermée, se comportent de manière très différente ! De nos jours, cette expression s’applique aussi bien aux femmes qu’aux hommes, vous l’aurez compris. L’espionnage – quelle que soit la forme qu’il prend – est une pratique courante et la France excelle dans ce domaine. Passons à autre chose !

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :