Promenade au bord du lac de Garde ce jour. Magnifique endroit. Comme une petite côte d’Azur ! J’ai pris le train jusqu’à Desenzano, une petite ville de 27 000 habitants, nichée au bord du lac et j’ai suivi les rues en pente qui m’ont naturellement conduite vers le port et cette formidable étendue d’eau d’un bleu intense que Winston Churchill qualifia « d’azur madone ». Si le patrimoine architectural de Desenzano est loin d’égaler celui de ses consœurs que sont Vérone et Venise, cette ville ne manque cependant pas de charme avec ses petites ruelles, ses places et sa promenade le long du lac. J’y ai retrouvé des senteurs de pin très agréables et la musique si particulière du ressac. Il ne me restait plus qu’à fermer les yeux et à me remémorer ce que Stendhal disait à propos de ce lac : « Je prie les âmes sensibles au sublime de regarder, une fois seulement, le lac de Garde ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

About Author

Vous aimerez aussi

Comment ( 1 )

  • karine

    Merci de ces découvertes quotidiennes de l”Italie à distance : un vrai régal !! bises

Comments are closed.

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :