Page d’accueil du site Le Festival du mot

Dans exactement quinze jours démarrera le Festival du mot à La Charité-sur-Loire (Nièvre). Créé par Marc Lecarpentier en 2005 et piloté par l’association Mot-et-Mots qu’il préside, le Festival du mot vise la promotion des… mots (vous l’aurez compris !) à travers toutes les disciplines artistiques,  de l’écriture à la danse en passant par la musique, le théâtre et les arts plastiques. Il s’agit de « faire vibrer les mots pour mieux réfléchir à leur magie et leurs pouvoirs avec la conviction que les mots doivent se partager avec le plus grand nombre » indique le site Internet du festival. Et pour joindre le geste à la parole ou à l’écriture plutôt, les internautes sont invités à voter (encore oui ! Mais c’est plutôt signe que nous sommes en démocratie, alors réjouissons-nous !) pour le mot de l’année 2012 en choisissant parmi une liste de quinze termes établie par l’incontournable Alain Rey. Y figurent donc pêle-mêle : agence de notation, amalgame, arrogance, changement, déficit, identité, (in)dignité, ingérence, promesse(s), populisme, pugnacité, réseau social, rupture, sociétal, tablette. En ce qui me concerne et à seulement 9 jours de la date qui a vu apparaître, sur le petit écran, le visage et le nom du nouveau président de la République française, je voterais bien pour « changement ». Ni révolution, ni stagnation, une évolution que l’on espère positive pour le plus grand nombre, apaisante et dynamique à la fois, constructive et riche en enseignements. Bon, vous me direz sans doute qu’on a déjà vu des « changements dans la continuité ». Ce à quoi je répondrai que « ceux qui en ont été les auteurs, en des temps pas si lointains, ont fait preuve d’une belle arrogance voire d’indignité en proclamant haut et fort la rupture, s’érigeant ainsi agence de notation du changement. Leurs promesses, relayées avec pugnacité, via leur tablette sur le réseau social Facebook ou Twitter n’ont fait qu’alimenter le populisme rampant, reprenant des débats éculés sur l’identité et nourrissant les amalgames de tout poil. Sans doute l’argument de ceux qui sont en déficit…de tout. Un seul mot d’ordre face à cette dérive que je n’espère pas sociétale : l’ingérence par le vote ! ».

Le Festival du mot, ce sera du 30 mai au 5 juin 2012 mais pour voter pour le mot de l’année, c’est jusqu’au 22 mai minuit seulement et c’est par là : www.festivaldumot.fr

Vous pouvez aussi nous faire part de votre choix sur ce blog… vous verrez ce n’est pas si facile de sélectionner « LE » mot.

About Author

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :