Affiche Magic in the moonlight de Woody Allen

Dans les années 20, Wei Ling Soo, un prestidigitateur chinois renommé – qui, en réalité, est anglais et se nomme Stanley Crawford – est appelé à la rescousse par un ami, lui-même magicien. Ce dernier souhaite qu’il l’aide à confondre Sophie Baker, une jeune américaine. Momentanée installée dans le sud de la France, celle-ci se dit médium et est en train de plumer une richissime famille américaine. Il n’en fallait pas plus à Wei Ling Soo, très imbu de sa personne et ne croyant qu’en la rationalité, pour abandonner l’idée de partir en vacances, et rejoindre son ami sur la Côte d’Azur. Mais ce qu’il va découvrir sur place va l’ébranler au point de remettre en cause ses convictions les plus ancrées.

Délicieux film que Magic in the moonlight. On y retrouve les ambiances chères au réalisateur : les années 20, le jazz, la bourgeoisie américaine dégoulinante de bonne éducation, la croyance en quelque chose de surnaturel. Et comme Woody Allen sait merveilleusement nous raconter des histoires, on y croit !

Pour voir la bande-annonce, c’est par là :

About Author

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :