Crédit photo : caracterdesign / Istockphoto.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Est-ce un hasard si cette expression vient se loger juste après le débat qui a opposé François Hollande à Nicolas Sarkozy ? Assurément non. Et il était fort utile d’être connecté, dans le même temps, sur le site Internet du journal Le Monde qui vérifiait en direct les chiffres assénés par le président candidat d’un ton doctoral, façon « je peux me prévaloir de cinq ans d’expérience à la tête de la France, et pas vous ! ». Même chose pour François Hollande, rassurez-vous, sauf que lui n’affiche pas cinq ans à la tête de l’État !

Pour revenir à notre expression… comme chacun le sait, elle signifie « mentir effrontément ». Nous en avons eu une belle démonstration hier. Elle date du XVIIe siècle, époque à laquelle l’anesthésie locale n’existait pas sauf à vous donner un bon coup de gourdin sur la tête. Pour convaincre leurs clients, inquiets d’une intervention dans leur bouche, les dentistes de l’époque, présents sur les marchés, les places publiques et les foires, assuraient avec un aplomb incroyable que l’arrachage de dents était totalement indolore… D’où l’expression « mentir comme un arracheur de dents ». Fort heureusement, chez les dentistes du XXIe siècle, l’arrachage de dents est effectivement sans douleur. En revanche, si les politiques n’arrachent pas les dents, ils ressemblent étrangement aux dentistes d’il y a trois siècles et la facture que l’un ou l’autre des candidats présentera aux Français pour redresser le pays ne sera pas sans douleur.

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :