The word ego written in cubes
Crédit photo : Birgit Korber | Fotolia

Cette expression m’a été inspirée grâce à un célèbre footballeur de nationalité suédoise ou plutôt grâce à la lecture de l’interview de ce dernier dans Le Monde de ce jour signée Stéphane Mandard et Rémi Dupré.

L’expression est apparue au XVIe siècle et signifiait « berner facilement ». Le verbe « moucher » avait le sens de « tromper », « duper ». La signification a changé au cours du XVIIe siècle, époque où les saltimbanques jouaient dans la rue, se contorsionnaient jusqu’à se passer le pied sous le nez comme s’ils allaient se moucher. Une agilité dont ne pouvait pas se prévaloir l’aristocratie. Celle-ci se mouchait avec un mouchoir et non avec leur pied, leur manche ou du coude ! Qu’on se le tienne pour dit, elle était éduquée, elle ! Une différence qui la distinguait de la plèbe donc.

« Ne pas se moucher du coude / pied » signifie donc « se prendre pour quelqu’un d’important, être imbu de sa personne ». D’autres expressions, plus ou moins triviales, ont le même sens, je suis sûre que vous en connaissez. Personnellement j’aime beaucoup celle-ci « ne pas se prendre pour la moitié d’un confetti ». En l’espèce, le footballeur en question est d’ores et déjà champion d’Europe voire du monde. Il a notamment déclaré : « je peux rendre François Hollande populaire si je veux ! ». Allez, on va dire que c’est du troisième degré, voire plus.

Il n’est pas interdit non plus de se poser la question de savoir pourquoi le journal Le Monde, dont la ligne éditoriale n’est pas principalement orientée vers le sport, a choisi de faire sa Une avec ce footballeur et de lui consacrer une double-page intérieure…

About Author

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :