Affiche de l’exposition Robert Capa

En déambulant dans Vérone hier, je suis tombée sur une exposition consacrée depuis juin dernier à Robert Capa, sans doute le premier photographe de guerre. Elle est organisée dans le Scavi Scaligeri, sous la cour de l’ancien tribunal de Vérone, non loin de la piazza delle Erbe. A découvrir jusqu’en septembre une sélection de photographies noir et blanc illustrant la guerre civile espagnole, la Seconde Guerre mondiale, le premier conflit israélo-palestinien, la guerre d’Indochine ainsi que quelques portraits de personnages célèbres, de Pablo Picasso à Matisse en passant par Hemingway, Faulkner, Humphrey Bogart ou encore Gary Cooper. Né en 1913 à Budapest, Robert Capa est mort à 41 ans, le 25 mai 1954 en voulant prendre des soldats français en photo. S’écartant du chemin, il a sauté sur une mine antipersonnel en Indochine. John Steinbeck, ami de Capa, écrivit un jour que ce dernier savait que « l’on ne peut pas photographier la guerre car elle n’est presque qu’émotion ». Toutefois, poursuivait Steinbeck, « il parvenait à la saisir en photographiant les coulisses. Il pouvait ainsi traduire l’effroi de tout un peuple à travers le visage d’un enfant ».

PS: la photo qui sert à l’affiche de l’exposition représente un paysan italien indiquant à un soldat américain par où sont partis les Allemands.

 

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :