Il est parfois bon de mettre un peu d’ordre dans ses affaires. C’est comme cela que je suis tombée nez à nez avec un recueil de maximes et réflexions morales intitulé La plaisante sagesse lyonnaise. Ecrit par Catherin Bugnard, le pseudonyme du député et sénateur du Rhône Justin Godart, ce livre imprimé sur du papier vélin est une savoureuse compilation d’expressions lyonnaises, qui n’ont plus guère cours aujourd’hui. Défenseur de l’identité lyonnaise, son auteur disait vouloir défendre le « pur parler lyonnais ». C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a créé en 1920 L’Académie des Pierres Plantées.

Florilège non exhaustif… Le parler est de l’époque, l’orthographe et la syntaxe aussi…

« Tout le monde peuvent pas être de Lyon. Il en faut ben d’un peu partout ».

« Le tout c’est pas d’y faire, c’est d’y penser ; mais le plus difficile, c’est pas d’y penser, c’est d’y faire ».

« Vaut mieux prendre chaud en mangeant que froid en travaillant ».

« Vois-tu, Gone, vaut mieux devoir qu’avoir prêté »

«  Bien sûr que faut savoir tout ce qu’on dit. Mais faut pas rien dire tout ce qu’on sait ». Catherin Bugnard.

About Author

Vous aimerez aussi

Comment ( 1 )

  • DENOYER

    oui ce fameux “y” mis à contribution dans beaucoup de dialogues,

    c’est comme les réflexions de la Mère COTTIVET

Comments are closed.

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :