fin des vacances-0327

Sur le sable fraichement mouillé par la mer qui se retire

Sur ma peau couleur abricot

Sur le bois rejeté par les vagues

J’écris ton nom

 

Dans le ciel étoilé

Dans nos cheveux couleur de blé

Dans nos yeux émerveillés

J’écris ton nom

 

Sur mes paupières closes

Sur des pétales de roses

Sur le sentier côtier

J’écris ton nom

Vacances !

 

Texte librement inspiré du merveilleux poème Liberté de Paul Éluard.

Sur la photo – prise dans une rue de Nantes au début de mes congés -, cette petite fille qui semble aller à la pêche avec son pantalon retroussé, tournant le dos au passant pressé, m’a renvoyé l’image de la fin des vacances. Celle-la même qui se profile pour une grande majorité d’entre nous…

About Author

Vous aimerez aussi

Comment ( 1 )

  • Michel DENOYER

    fin des vacances = morosité que l on avait oublié, chômage ….. surtout lorsque que l’on se trouve sur des îles sans connectivité d’internet, mais après la pluie, le beau temps, alors espoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :