Crédit photo : Denis Aglichev- Fotolia.com
Crédit photo : Denis Aglichev- Fotolia.com

J’ai beaucoup aimé l’édito du magazine Illimité daté de décembre 2012 distribué gratuitement dans les cinémas aux trois lettres dont la première commence par un U ! Il évoque le fait d’aller au cinéma. A sa lecture, sont apparues dans ma tête des images des films de Truffaut, de son héros des 400 coups, Antoine Doisnel, la nouvelle vague, Godard, A bout de souffle

Comme cela a quelque peu été l’une de mes occupations favorites ces dernières 24 heures, je vous le livre tel quel… « Décembre. Les courses de Noël hystériques, les engueulades en famille, le trop de tout et les bilans introspectifs qui virent à l’auto flagellation. Bref, le moment idéal pour suspendre le temps, prétexter quelques rendez-vous et s’en aller flâner au fronton d’un cinéma en regardant les affiches. Laisser le flux et le reflux du désir agir, craindre de se tromper comme si, soudain, il s’agissait du dernier film au monde que nous allions voir, se perdre dans ses décisions, décider de ne pas décider, s’en aller et revenir sur ses pas. Le cinéma se passe avant le cinéma. Dans le projet d’aller voir un film, dans le fantasme fertile qu’une simple affiche provoque, dans l’expérience voluptueuse du noir et du velours. Aller au cinéma est, pour toujours, un moment de sensations décuplées, une souplesse arrière dans un monde qui file droit. Juste pour le plaisir. » Magazine Illimité, décembre 2012.

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :