Crédit photo : Anjelagr - Fotolia.com
Crédit photo : Anjelagr – Fotolia.com

En ce jour de la Chandeleur, intéressons-nous à son origine – du moins celle communément admise. Son nom vient du mot « chandelle ». A l’époque des Romains, la Chandeleur était une fête célébrée en l’honneur du dieu Pan, dieu des bergers, des pâturages et des bois. Durant la nuit de la Chandeleur, les croyants parcouraient les rues de Rome munis de flambeaux. La fête est ensuite christianisée. Des processions sont alors organisées avec des chandelles le jour de la Chandeleur, chaque croyant devant récupérer un cierge à l’église et le rapporter chez lui en prenant soin de le garder allumé, gage d’une année sans difficulté. Beaucoup de dictons existent à propos de ces chandelles. En Franche-Comté, il est dit que « celui qui la rapporte chez lui allumée, pour sûr ne mourra pas dans l’année ». La tradition des crêpes – qui, par leur forme et leur couleur dorée, rappellent le soleil et donc le retour du printemps – arrive plus tard. Elle se rapporte à une légende selon laquelle si on ne fait pas de crêpes le jour de la Chandeleur – moment de l’année où les jours s’allongent de plus en plus-, le blé sera carié pour l’année. D’où cet autre dicton : « Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur ».

About Author

Vous aimerez aussi

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :