Flânerie dans la ville par 34°C. J’ai souhaité me concentrer sur les statues qui ornent cette belle ville. Cela m’a amusée d’imaginer leur vie, juchées là, sur leur socle, tantôt écrasées par une chaleur étouffante, tantôt caressées par une douce brise, jetées au regard et aux objectifs, parfois indiscrets, de ces millions de touristes qui se succèdent tout au long de l’année, livrées à la merci des pigeons et de leur fiente, parfois même indisposées par la flèche d’une grue qui vient leur gratter la tête…. Heureusement, d’autres portent sur leur visage gracieux et juvénile le contentement du désir assouvi. Série en noir et blanc !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

About Author

Vous aimerez aussi

Comments ( 2 )

  • merlin

    Pour Vérone, on recommande la promenade qui, sous les arbres, contourne la ville, le long de l’Adige, et de préférence en fin de soirée d’été… unique ! On y croise… non, ce serait trop long !

Comments are closed.

(C) Copyright  2018 lekawalitteraire.fr - Tous droits réservés

%d blogueurs aiment cette page :